Mutuelle Loire-Forez

Votre conseiller 04 77 96 94 61 (Appel non surtaxé)

Trottinette électrique et EDPM : prudence sur la route !

Actus Vie de la Mutuelle | Publié le 14 septembre 2022

Partager :  

Chaque année, du 16 au 22 septembre, est organisée la semaine de la mobilité qui a pour objectif d’inciter les citoyens et les collectivités dans de nombreux pays européens à opter pour des modes de déplacement plus durables.

C’est donc le bon moment pour découvrir tous nos conseils si vous utilisez des Engins de Déplacement Personnel Motorisés (EDPM). Les trottinettes électriques, gyropodes, hoverboards et autres EDPM sont des solutions de mobilité douce très pratiques, notamment en ville (maniable, peu encombrants, rapides), ludiques et sont de plus en plus utilisés.

La sécurité de ces engins pose de nombreuses questions : stabilité, solidité, adhérence, conflits avec les autres usagers, responsabilité en cas d’accident, verbalisation, etc. Les risques sont réels et les EDPM sont reconnus comme une nouvelle catégorie de véhicules depuis 2019. Le décret du 23 octobre 2019 fixe une réglementation dédiée aux EDPM pour lutter contre les comportements parfois dangereux. Il est impératif de respecter la réglementation et de rester vigilant.

 

Nos conseils :

  • Adoptez un comportement prudent ;
  • Modérez votre vitesse (un choc à 25 km/h équivaut à une chute du 1er étage d’un immeuble) ;
  • Portez un casque (c’est obligatoire pour les moins de 12 ans) ;
  • Portez un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant la nuit ou en journée lorsque la visibilité est insuffisante, même en agglomération (par exemple un gilet ou un brassard) ;
  • Portez des vêtements et chaussures adaptés pour accroitre votre sécurité. En cas de chute, vous limiterez ainsi les contacts directs de la peau avec le sol.

 

Les obligations :

Règles générales

  • Comme pour les vélos, il est interdit de conduire sous l’influence de l’alcool ou après usage de stupéfiants.
  • Il faut avoir au moins 12 ans pour avoir le droit de conduire un EDP motorisé.
  • Le transport de passagers est interdit : c’est un engin à usage exclusivement personnel.
  • Il est interdit de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son, ou d’utiliser le téléphone tenu en main.
  • L’assurance est obligatoire pour les utilisateurs d’EDPM. Les opérateurs de free floating (flotte libre – libre-service - sans borne) doivent souscrire une assurance pour couvrir leurs usagers.

 

Équipements

- Depuis le 1er juillet 2020, les EDPM doivent être équipés :

                - de feux de position avant et arrière,

                - de dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres),

                - d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore.

- Pour pouvoir circuler sur la voie publique, les engins doivent être bridés à 25km/h.

 

Voies de circulation

  • Les EDP motorisés sont interdits de circuler sur le trottoir. Sinon ils doivent être tenus à la main.
  • En agglomération, ils ont obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Hors agglomération, leur circulation est obligatoire sur les voies vertes et les pistes cyclables.
  • Comme pour les vélos, les EDP ont également la possibilité de se garer sur les trottoirs. Leurs utilisateurs sont invités à ne pas gêner la circulation des piétons et d’assurer leur sécurité.

 

Retrouvez la réglementation pour les trottinettes et engins de déplacement personnel motorisé en image :

 https://www.ecologie.gouv.fr/trottinettes-electriques-et-edpm-reglementation-en-vigueur

 

Sources : Ministères Écologie Énergie Territoires (www.ecologie.gouv.fr) ; Association de Prévention Routière (www.preventionroutiere.asso.fr) ; Délégation de la sécurité routière (www.securite-routiere.gouv.fr)


Partager
Tweeter
Partager
Partager

Nous utilisons des cookies